Introduction rapide à ASP.NET avec Visual Studio 2010


précédentsommaire

IV. Conclusion

Nous avons montré comment :

  • construire des pages Web
  • gérer leurs événements
  • les insérer dans une page maître

Cette introduction ne permet pas de comprendre les subtilités des échanges client / serveur d'une application web. Pour cela, on pourra lire un document ancien :

Ce document peut être ultérieurement approfondi par une étude de cas :

L'application de l'étude de cas, a la structure à trois couches suivante :

Image non disponible
  • la couche [1-dao] (dao=Data Access Object) s'occupe de l'accès aux données. Celles-ci sont placées dans une base de données.
  • la couche [2-métier] s'occupe de l'aspect métier de l'application, le calcul de la paie.
  • la couche [3-ui] (ui=User Interface) s'occupe de la présentation des données à l'utilisateur et de l'exécution de ses requêtes. Nous appelons [Application] l'ensemble des modules assurant cette fonction.
  • les trois couches sont rendues indépendantes grâce à l'utilisation d'interfaces .NET
  • l'intégration des différentes couches est réalisée par Spring IoC

Les pages ASP.NET nécessaires au dialogue avec l'utilisateur font partie de la couche [ui]. Ce qui a été vu dans ce document est suffisant pour construire ces pages web. Le reste de l'application est constitué des couches [métier] et [dao]. La compétence ASP.NET n'intervient pas dans ces couches. Il suffit d'avoir une compétence classique en VB.NET ou C#.

Le traitement d'une demande d'un client se déroule selon les étapes suivantes :

  • le client fait une demande à l'application.
  • l'application traite cette demande. Pour ce faire, elle peut avoir besoin de l'aide de la couche [métier] qui elle-même peut avoir besoin de la couche [dao] si des données doivent être échangées avec la base de données. L'application reçoit une réponse de la couche [métier].
  • selon celle-ci, elle envoie la vue (= la réponse) appropriée au client.

L'interface présentée à l'utilisateur peut avoir diverses formes :

  • une application console : dans ce cas, la vue est une suite de lignes de texte.
  • une application graphique windows : dans ce cas, la vue est une fenêtre windows
  • une application web : dans ce cas, la vue est une page HTML

Différentes versions de cette application sont proposées :

  • une version ASPNET comportant un unique formulaire et construite avec une architecture à une couche.
  • une version identique à la précédente mais avec des extensions Ajax
  • une version ASP.NET s'appuyant sur une architecture à trois couches où la couche d'accès aux données est implémentée avec le framework NHibernate. Elle a toujours l'unique formulaire de la version 1.
  • une version 4 ASP.NET multivues et monopage avec l'architecture trois couches de la version 3.
  • la partie serveur d'une application client / serveur où le serveur est implémenté par un service web s'appuyant sur l'architecture en couches de la version 3.
  • la partie client de l'application client / serveur précédente, implémentée par une couche ASP.NET.
  • une version 7 ASP.NET multivues et multipages avec l'architecture trois couches de la version 3.
  • une version 8 ASP.NET multivues et multipages cliente du service web de la version 5.
  • une version 9 ASP.NET multivues et multipages avec l'architecture trois couches de la version 3 où la couche d'accès aux données est implémentée par des classes de Spring qui facilitent l'utilisation du framework NHibernate.
  • une version 10 implémentée en FLEX et cliente du service web de la version 5.

précédentsommaire

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2011 Serge Tahé. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.