Apprentissage du langage C#


précédentsommaire

XV. Annexes

XV-A. Le SGBD SQL Server Express 2005

XV-A-1. Installation

Le SGBD SQL Server Express 2005 est disponible à l'url [http://msdn.microsoft.com/vstudio/express/sql/download/] :

Image non disponible
  • en [1] : d'abord télécharger et installer la plate-forme .NET 2.0
  • en [2] : puis installer et télécharger SQL Server Express 2005
  • en [3] : puis installer et télécharger SQL Server Management Studio Express qui permet d'administrer SQL Server

L'installation de SQL Server Express donne naissance à un dossier dans [Démarrer / Programmes ] :

Image non disponible
  • en [1] : l'application de configuration de SQL Server. Permet également de lancer / arrêter le serveur
  • en [2] : l'application d'administration du serveur

XV-A-2. Lancer / Arrêter SQL Server

Comme pour les SGBD précédents, SQL server Express a été installé comme un service windows à démarrage automatique. Nous changeons cette configuration :

[Démarrer / Panneau de configuration / Performances et maintenance / Outils d'administration / Services ] :

Image non disponible
  • en [1] : nous double-cliquons sur [Services]
  • en [2] : on voit qu'un service appelé [SQL Server] est présent, qu'il est démarré [3] et que son démarrage est automatique [4].
  • en [5] : un autre service lié à SQL Server, appelé "SQL Server Browser" est également actif et à démarrage automatique.

Pour modifier ce fonctionnement, nous double-cliquons sur le service [SQL Server] :

Image non disponible
  • en [1] : on met le service en démarrage manuel
  • en [2] : on l'arrête
  • en [3] : on valide la nouvelle configuration du service

On procèdera de même avec le service [SQL Server Browser] (cf [5] plus haut). Pour lancer et arrêter manuellement le service OracleServiceXE, on pourra utiliser l'application [1] du dossier [SQL server] :

Image non disponible
Image non disponible
  • en [1] : s'assurer que le protocole TCP/IP est actif (enabled) puis passer aux propriétés du protocole.
  • en [2] : dans l'onglet [IP Addresses], option [IPAll] :
  • le champ [TCP Dynamic ports] est laissé vide
  • le port d'écoute du serveur est fixé à 1433 dans [TCP Port]
Image non disponible
  • en [3] : un clic droit sur le service [SQL Server] donne accès aux options de démarrage / arrêt du serveur. Ici, on le lance.
  • en [4] : SQL Server est lancé

XV-A-3. Création d'un utilisateur jpa et d'une base de données jpa

Lançons le SGBD comme indiqué ci-dessus, puis l'application d'administration [1] via le menu ci-dessous :

Image non disponible
Image non disponible
  • en [1] : on se connecte à SQL Server en tant qu'administrateur Windows
  • en [2] : on configure les propriétés de la connexion
Image non disponible
  • en [3] : on autorise un mode mixte de connexion au serveur : soit avec un login windows (un utilisateur windows), soit avec un login SQL Server (compte défini au sein de SQL Server, indépendant de tout compte windows).
  • en [3b] : on crée un utilisateur SQL Server
Image non disponible
  • en [4] : option [General]
  • en [5] : le login
  • en [6] : le mot de passe (jpa ici)
  • en [7] : option [Server Roles]
  • en [8] : l'utilisateur jpa aura le droit de créer des bases de données

On valide cette configuration :

Image non disponible
  • en [9] : l'utilisateur jpa a été créé
  • en [10] : on se déconnecte
  • en [11] : on se reconnecte
Image non disponible
  • en [12] : on se connecte en tant qu'utilisateur jpa/jpa
  • en [13] : une fois connecté, l'utilisateur jpa crée une base de données
Image non disponible
  • en [14] : la base s'appellera jpa
  • en [15] : et appartiendra à l'utilisateur jpa
  • en [16] : la base jpa a été créée

XV-A-4. Création de la table [ARTICLES] de la base de données jpa

Nous créons une table [ARTICLES] à partir du script SQL suivant :

 
CacherSélectionnez
Image non disponible
  • en [1] : on ouvre un script SQL
  • en [2] : on désigne le script SQL
  • en [3] : on doit s'identifier de nouveau (jpa/jpa)
  • en [4] : le script qui va être exécuté
  • en [5] : sélectionner la base dans laquelle le script va être exécuté
  • en [6] : l'exécuter
Image non disponible
  • en [7] : le résultat de l'exécution : la table [ARTICLES] a été créée.
  • en [8] : on demande à voir son contenu
  • en [9] : le contenu de la table.

XV-A-5. Le connecteur ADO.NET de SQL Server Express

Image non disponible

Le connecteur ADO.NET est l'ensemble des classes qui permettent à une application .NET d'utiliser le SGBD SQL Server Express 2005. Les classes du connecteur sont dans l'espace de noms [System.Data], nativement disponible sur toute plate-forme .NET.

XV-B. Le SGBD MySQL5

XV-B-1. Installation

Le SGBD MySQL5 est disponible à l'url [http://dev.mysql.com/downloads/] :

Image non disponible
  • en [1] : choisir la version désirée
  • en [2] : choisir une version Windows
Image non disponible
  • en [3] : choisir la version windows désirée
  • en [4] : le zip téléchargé contient un exécutable [Setup.exe] [4b] qu'il faut extraire et exécuter pour installer MySQL5
Image non disponible
  • en [5] : choisir une installation typique
  • en [6] : une fois l'installation terminée, on peut configurer le serveur MySQL5
Image non disponible
  • en [7] : choisir une configuration standard, celle qui pose le moins de questions
  • en [8] : le serveur MySQL5 sera un service windows
Image non disponible
  • en [9] : par défaut l'administrateur du serveur est root sans mot de passe. On peut garder cette configuration ou donner un nouveau mot de passe à root. Si l'installation de MySQL5 vient derrière une désinstallation d'une version précédente, cette opération peut échouer. Il y a moins moyen d'y revenir.
  • en [10] : on demande la configuration du serveur

L'installation de MySQL5 donne naissance à un dossier dans [Démarrer / Programmes ] :

Image non disponible

On peut utiliser [MySQL Server Instance Config Wizard] pour reconfigurer le serveur :

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
  • en [3] : nous changeons le mot de passe de root (ici root/root)

XV-B-2. Lancer / Arrêter MySQL5

Le serveur MySQL5 a été installé comme un service windows à démarrage automatique, c.a.d lancé dès le démarrage de windows. Ce mode de fonctionnement est peu pratique. Nous allons le changer :

[Démarrer / Panneau de configuration / Performances et maintenance / Outils d'administration / Services ] :

Image non disponible
  • en [1] : nous double-cliquons sur [Services]
  • en [2] : on voit qu'un service appelé [MySQL] est présent, qu'il est démarré [3] et que son démarrage est automatique [4].

Pour modifier ce fonctionnement, nous double-cliquons sur le service [MySQL] :

Image non disponible
  • en [1] : on met le service en démarrage manuel
  • en [2] : on l'arrête
  • en [3] : on valide la nouvelle configuration du service

Pour lancer et arrêter manuellement le service MySQL, on pourra créer deux raccourcis :

Image non disponible
  • en [1] : le raccourci pour lancer MySQL5
  • en [2] : le raccourci pour l'arrêter

XV-B-3. Clients d'administration MySQL

Sur le site de MySQL, on peut trouver des clients d'administration du SGBD :

Image non disponible
  • en [1] : choisir [MySQL GUI Tools] qui rassemble divers clients graphiques permettant soit d'administrer le SGBD, soit de l'exploiter
  • en [2] : prendre la version Windows qui convient
Image non disponible
  • en [3] : on récupère un fichier .msi à exécuter
  • en [4] : une fois l'installation faite, de nouveaux raccourcis apparaissent dans le dossier [Menu Démarrer / Programmes / mySQL].

Lançons MySQL (via les raccourcis que vous avez créés), puis lançons [MySQL Administrator] via le menu ci-dessus :

Image non disponible
  • en [1] : mettre le mot de passe de l'utilisateur root (root ici)
  • en [2] : on est connecté et on voit que MySQL est actif

XV-B-4. Création d'un utilisateur jpa et d'une base de données jpa

Nous créons maintenant une base de données appelée jpa et un utilisateur de même nom. D'abord l'utilisateur :

Image non disponible
  • en [1] : on sélectionne [User Administration]
  • en [2] : on clique droit dans la partie [User accounts] pour créer un nouvel utilisateur
  • en [3] : l'utilisateur s'appelle jpa et son mot de passe est jpa
  • en [4] : on valide la création
  • en [5] : l'utilisateur [jpa] apparaît dans la fenêtre [User Accounts]

La base de données maintenant :

Image non disponible
  • en [1] : choix de l'option [Catalogs]
  • en [2] : clic droit sur la fenêtre [Schemata] pour créer un nouveau schéma (désigne une base de données)
  • en [3] : on nomme le nouveau schéma
  • en [4] : il apparaît dans la fenêtre [Schemata]
Image non disponible
  • en [5] : on sélectionne le schéma [jpa]
  • en [6] : les objets du schéma [jpa] apparaissent, notamment les tables. Il n'y en a pas encore. Un clic droit permettrait d'en créer. Nous laissons le lecteur le faire.

Revenons à l'utilisateur [jpa] afin de lui donner tous les droits sur le schéma [jpa] :

Image non disponible
  • en [1], puis [2] : on sélectionne l'utilisateur [jpa]
  • en [3] : on sélectionne l'onglet [Schema Privileges]
  • en [4] : on sélectionne le schéma [jpa]
  • en [5] : on va donner à l'utilisateur [jpa] tous les privilèges sur le schéma [jpa]
Image non disponible
  • en [6] : on valide les changements faits

Pour vérifier que l'utilisateur [jpa] peut travailler avec le schéma [jpa], on ferme l'administrateur MySQL. On le relance et on se connecte cette fois sous le nom [jpa/jpa] :

Image non disponible
  • en [1] : on s'identifie (jpa/jpa)
  • en [2] : la connexion a réussi et dans [Schemata], on voit les schémas sur lesquels on a des droits. On voit le schéma [jpa].

Nous allons maintenant créer une table [ARTICLES] à l'aide d'un script SQL.

Image non disponible
  • en [1] : utiliser l'application [MySQL Query Browser]
  • en [2], [3], [4] : s'identifier (jpa / jpa / jpa)
Image non disponible
  • en [5] : ouvrir un script SQL afin de l'exécuter
  • en [6] : désigner le script [schema-articles.sql] suivant :
 
CacherSélectionnez
Image non disponible
  • en [7] : le script chargé
  • en [8] : on l'exécute
  • en [9] : la table [ARTICLES] a été créée

XV-B-5. Installation du connecteur ADO.NET de MySQL5

Le connecteur ADO.NET de MySQL5 est disponible (avril 2008) à l'adresse [http://dev.mysql.com/downloads/connector/net/5.1.html] :

Image non disponible

L'installation de ce connecteur ajoute un espace de noms à la plate-forme .NET :

XV-B-6. Installation du pilote ODBC de MySQL5

Le connecteur ODBC (Open DataBase Connectivity) de MySQL5 est disponible (avril 2008) à l'adresse [http://dev.mysql.com/downloads/connector/odbc/3.51.html] :

Image non disponible

Après installation, la présence du connecteur ODBC peut être vérifiée de la façon suivante :

Image non disponible
  • en [1], sélectionner [Outils d'administration] (sur XP Pro : Menu Démarrer / Panneau de configuration / Performances et maintenance / Outils d'administration)
  • en [2], double-cliquer sur [Sources de données (ODBC)]
  • en [3], sélectionner l'onglet [Pilotes ODBC]
  • en [4], le pilote ODBC de MySQL

précédentsommaire

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2013 Serge Tahé. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.