p
u
b
l
i
c
i
t
é

Spring MVC et Thymeleaf par l'exemple

Ce livre de 600 pages environ présente Spring MVC et le moteur de vues Thymeleaf. Il est destiné à un public averti.

Il remplace un document devenu obsolète (2005) : Spring MVC par l'exemple ;

Ce nouveau document comprend les chapitres suivants :

  • Introduction (40 p) ;
  • Les bases de la programmation web (38 p) ;
  • Les actions : la réponse (27 p) ;
  • Les actions : le modèle (43 p) ;
  • Les vues Thymeleaf (60 p) ;
  • Validation Javascript côté client (53 p) ;
  • Ajaxification d'une application Spring MVC (80 p) ;
  • Étude de cas (260 p) : gestion de rendez-vous avec une architecture 3tier (client jS, serveur1, serveur2), chaque tier étant lui-même structuré en couches :

    • le service web / jSON (serveur2) (Spring Data, Spring MVC, Spring security, CORS),
    • client programmé du service web / jSON (RestTemplate),
    • le serveur Spring / Thymeleaf (serveur1),
    • le client JS (jQuery),
    • création d'une application Android native ;

Pour réagir à cet article, un espace de dialogue vous est proposé sur le forum : 1 commentaire Donner une note à l'article (5).

Autres ressources Spring :

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Téléchargements

Téléchargement PDF de l'article : http1 http2

Le support (codes et binaires) de l'article : http1 http2

II. A lire également

Autres ressources (JEE, .Net, PHP, Andoid, Python, ...) :

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2015 Serge Tahé . Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.